08 mai 2012

Le besoin des mots

burton

coeur1

paulinechartier1

frigo

muguet

Table

escalier

Les éclaircies sont là. La recette est d'être toujours avec quelqu'un. Quelqu'un qu'on aime de préférence. Et qui nous aime. En retour. La petite soeur était là. Avec elle, pleins de joies de Paris. Cupcakes. Juste à coté de chez moi. Dans des assiettes roses à pois blancs. Le top. Voir Fabien Ruiz, claquettiste de The Artist. L'écouter raconter Fred Astaire, merveilleux danseur parce que passionné de batterie. Se demander si le frère batteur ferait des claquettes. Avec ses airs de dandy, oui. Se marrer entre soeurs en y pensant. Assister à la première du cycle "Paris vu par Hollywood" au forum des images. Faire des photos dans un "comme un vieux" photomaton. Rire encore parce qu'on a rien compris. Et rire de nos têtes. Faire une nuit sans cauchemar. Finir un article pour l'EJE journal. Enfin. Aller manger chez Chartier. Repenser quand on y était, les 5 avec Maman, il y a 6 ans. Maman tellement fière de nous emmener dans cet endroit. Avoir un pincement au coeur. Mais profiter quand même et penser à Maman. Trâiner les passages. Passage Verdeau. Passage des Panoramas. Fureter dans les vieilles cartes du Jura, du Doubs, s'étonner des trouvailles. Faire découvrir les douceurs de Paris et la consommation qui va avec. Aller boire une bière à Bercy village avec des amis du Jura venus pour l'expo de Burton. Ils ont aimé. Passer la soirée chez une fleur dans le cinéma, qui enfin, verra son film passer à Cannes. L'amoureux nous a rejointes. Etre abruties, les deux, par le même mal de tête, violent. Faire une deuxième nuit sans cauchemar. Commencer la journée en se faisant chouchouter les mains. Se faire mettre de la couleur sur les ongles. Et filer. Enfin l'expo de Burton. La petite soeur fait son mémoire sur ses personnages. Se sentir portée par l'univers. La multitude de dessins. Surtout. Et quelque chose de torturé. Comme moi. Comme nous. Décider que les journées d'avant ont été bien fatiguantes. Alors rentrer se reposer. S'endormir devant les bêtises de la télé. Un tout petit peu. Faire sa recette de gnocchis à l'italienne. Faire une compote banane-pommes au goût de thé. Mettre une bougie. Faire une belle table. Pour nous trois. Regarder les Promesses de l'ombre, les trois, sérrés en rang d'oignons dans la toute petite chambre. Aimer encore Vincent Cassel. Et être épatée devant Viggo Mortensen. Faire une troisième nuit sans cauchemar. Traîner un peu le matin. Surveiller le ciel. Et pas de pluie. Alors partir vers Montmartre. Rôder dans les rues. Tomber sur des boutiques fabuleuses. S'offrir sa première tasse Orla Kiely. Et même un petit plateau. Des poires, pas de pommes. La petite soeur, elle s'est offert ses premiers masking tape. Parler dans les hauteurs de Montmartre. Se confier nos peurs en regardant les petits moineaux. Et encore penser. En soupirant de l'intérieur. Au moins. Redescendre vers Saint Georges. Hésiter. Passer par Causses. Se faire offrir des gaufrettes à messages de la petite soeur. Et aller au cinéma. Rigoler. Ne plus trop penser. Rire. Dire ça fait du bien. Remonter dans la petite chambrette. Faire une pause. Voir l'heure passer. Raccompagner la petite soeur au train. Attendre jusqu'au bout sur le quai. Le vent se lève. Faire l'idiote sur le quai. La pluie arrive. Le train est parti. Errer. Errer. Avant de rentrer. Trouver le temps vide. Faire une nuit... avec plein de cauchemars. Mais. Ecrire les mots. Ou les parler. Et sentir que c'est comme ça que ça ira. Reprendre les mots de cette demoiselle pleine de ce que j'aime : "Words are very necessary"

Posté par Camariama à 12:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Le besoin des mots

    Tes photos sont lumineuses, quel bonheur de les regarder... et tu racontes si joliment la vie, j'écoute ça sur une jolie musique et c'est très beau!

    Posté par clémence, 13 mai 2012 à 17:33 | | Répondre
  • CROIRE

    croire dans le désordre, dans ce désordre mais croire encore à la joie..tout court..qui nous mène à l'amour et au bonheur.....même quand il nous a résisté.....
    t'écris bien et j'aime que vous vous aimiez....

    Posté par Violetteb, 13 mai 2012 à 23:20 | | Répondre
  • J'aime tes mots.

    Posté par trifaze, 17 mai 2012 à 19:24 | | Répondre
Nouveau commentaire